Françoise Semiramoth

Œuvres

Françoise SemiramothOpération coup de poing

195x130cm

Technique mixte sur toile

2008

Françoise SemiramothCalamity Jane

Acrylique sur toile

195x130cm

2008

Françoise SemiramothLa Belle et le centaure

Acrilque sur toile

130x162cm

Françoise Semiramoth
Françoise Semiramoth
Françoise Semiramoth

Biographie

Démarche artistique
Vivant et travaillant Marseille depuis 20 ans, j'ai pu y développer de nombreuses techniques
comme la peinture.
Aujourd’hui, découverte d' une autre technique de production : la sérigraphie, se rapprochant
de ma démarche première étant la recherche sur la couleur dans son ensemble.
Ce projet sous le titre du « Caravage créole » se décline sous deux aspects : l’aspect technique
et l’aspect géographique/historique.
Décliner mon travail sous la forme sérigraphique monumentale m'a permise de gagner en
autonomie de production quant à ma recherche sur la couleur. Qu’est-ce que la couleur ?
Comment une couleur interagit avec une autre ? La couleur comme signifiant ou signifié ?
Le Caravage, peintre baroque du 17ème siècle, un des maitre du clair-obscur est à l’opposé de
ce que je développe dans ma démarche artistique me poussant hors de ma zone de confort
comme peintre.
Comment créer de l’ombre sans utiliser « le sombre » ? Par la juxtaposition d’une couleur sur
une autre, créant par extension la lumière (comme pouvait le faire Matisse en peinture).
Comment garder le trait précis d’un des plus grand peintre de l’histoire de l’art ? Par la
stylisation des formes tout en gardant l’essence de la forme.
A priori, Le Caravage peut sembler éloigné de mon iconographie, de mon histoire mais le
propre de l’artiste n’est-il pas de s’inspirer du passé afin de créer l’avenir, le devenir ?
Par ailleurs, associer le motif à la forme, le propos diffère. « Caravage créole » peut faire
référence à mes origines mais aussi à une notion historique.
Re-contextualiser une œuvre dite « classique » par le biais de la couleur et les formes
modifient le sens et le message. La multiplicité de l’oeuvre permet ce point de vue.
Extrait du texte «Françoise Sémiramoth cannibalise le Caravage» de Maryse Condé 2020 :
« On peut se demander pourquoi Francoise Semiramoth s’attaque a ce peintre, Le Caravage,
quels liens l’unissent a cette peinture ravageuse et souvent tenebreuse ? Nous ne pouvons que
formuler une serie d’hypotheses. D’abord, le caractere du Caravage seduit et etonne, surtout
les colonises a qui repugne toute forme d’obeissance. Il ne fut pas un modele de ce que l’on
attend d’un peintre, d’un intellectuel. Il fut engage dans des rixes et des querelles et connut la
prison. Cette vie de revolte confere a leur auteur un caractere de refus, de sedition. Les
themes des tableaux attirent : l’Amour non pas concu comme abstraction et objet de reve,
mais physique, voire charnel. La cannibalisation de Francoise Semiramoth va plus loin. Elle
percoit sans doute dans ce peintre des rapports mysterieux avec sa Guadeloupe natale. Les
arbres deviennent des piebwa creoles, charges de vie et offrant a travers leur immense
feuillage des dons que l’on ne saurait refuser.
Une question d’importance se pose maintenant. Le cannibalisme est-il un stratageme destine
aux seuls colonises dans leur lutte pour la liberation intellectuelle ? Assurement pas. N’en
deplaise a Oswaldo de Andrade tout createur est un cannibale. Il suffit de parcourir un
musee ou de feuilleter les pages des livres des bibliotheques pour s’en convaincre. Ce
cannibalisme n’est pas toujours conscient. Il opere par la voie des reves, des influences, de
l’admiration portee a tel ou tel Maitre. Meme s’il etait conscient, l’auteur a parfaitement le
droit de transformer toute œuvre selon son desir. Le cannibalisme du createur ne saurait etre
mis en question. Tout createur a parfaitement le droit de transformer une œuvre quand il sent
en elle des pulsions, des tensions qui repondent aux siennes.
Francoise Semiramoth porte en elle Le Caravage. Tout simplement elle est Le Caravage
creole, demontrant ainsi qu’a travers le temps et la difference de genre, existe une secrete
filiation qui resiste aux definitions et a la raison. »

Expositions

Expositions personnelles 2019 « Caravage créole» Planètes Emergences-La Maquette, Journées Européennes du Patrimoine, Marseille « Caravage créole » Atelier Altiplano, Printemps de l’art Contemporain, Marseille « It’s all about love » La Boutique, La Ciotat 2018 « It’s all about love » Pol’n, Nantes 2017 « It’s all about love » Corsica Gallery, La Seyne sur Mer « It’s all about love » Le 3013, Marseille « Marseille/Guadeloupe 2011-2015 » Connexion immobilier Vieux Port, Marseille 2016 « Histoires d’hommes », Sept Cent Quatre Vingt Trois/Centre LGBTQI 20 ans de La Pride, Nantes 2015 « Histoires d’hommes» Galerie La Poissonnerie, Marseille 2014 « Présence animale » ARL, Passage de l’art-Lycée de la Calade, Marseille 2013 « Histoires d’hommes » avec Françoise Donadieu, écrivaine/ Laptop, Paris 2011 Galerie Paradis, Marseille « FACES » avec Françoise Donadieu,écrivaine/ Saffir Galerie Nomade, Marseille Créole fusion/ Espace Dugommier, Marseille 2010 Festival de la Mangrove/ Théâtre L’Astronef, Marseille Théâtre Le Toursky, avec Françoise Donadieu,écrivaine/ Marseille 2009 « Mémoire d’avenir, de Françoise Ega au Comité Mam’Ega» Espace Culturel Busserine, Marseille « What are you afraid of ? » avec Françoise Donadieu, écrivaine/Galerie la Tangente, Marseille Galerie La Poissonnerie, avec Françoise Donadieu, écrivaine/ Marseille « Errance, itinérance » dans le cadre de la Journée Internationale de la femme, Cinéma Les Variètés/Femmes d’ici et d’ailleurs, Marseille 2008 Retour de Caroline « Sacré et mythologies modernes » avec Françoise Donadieu, écrivaine Espace Culture/Association Zingha, Marseille 2006 « Une affaire de famille » Chaperon rouge, Marseille « Errances, itinérances… » Africum Vitae, Marseille 2005 Galerie du Tableau, Marseille 2000 Création de tentures murales dans le cadre de la journée pour la langue créole, Musée des Arts et Traditions populaires/Association Eritaj, Paris 1998 « 30 ans 2 vies » Galerie Mela, Paris 1994 « Légendes et réalités » Galerie Mela, Paris
Expositions collectives 2020 « It's urgent ! » Fondation Luma Arles 2019-2020 « Démarches/des marches » Arts et développement,Centre social Val plan/ hors les murs FRAC Sud Provence Alpes Côte d’Azur, Marseille 2019 « Solid’art » La Friche Belle de Mai, Marseille 2018 « Noélisation » Espace GT, Marseille «Papier » Confluences Forcalquier « Orphéo et Majnun » Arts et Développement/Festival Arts Lyriques Aix en Provence MP2018 2017 « Noélisation » Espace GT, Marseille 2016 « De la gourmandise à l’orgueil…un regard sur l’art contemporain » ARL2016/Galerie Passage de l’art, Marseille 2015 « Diaspora » artiste invitée, Pool Art Fair Guadeloupe « Géographie du paysage » ARL- Galerie Passage de l’Art, Marseille 2014 « Moi, aussi j’aime le Tiban » T&T Art Contemporain, Jarry, Guadeloupe « Quand même… » Galerie Le 22, Nice « Présence animale » ARL, Galerie Le Passage de l’Art, Marseille 2013 « Œuvres plastiques et écritures pour Césaire », Bastide Saint Joseph, Mairie du 13/14, Marseille « Requiem for a street », Galerie Saint Laurent, Marseille « Fake off » Galerie Saint, Laurent Marseille
2012 « Contemporaines » La Collective/Saffir galerie nomade, Studio de La Friche Belle de Mai, Marseille 2011 « 2001-2011 Artists » Galerie La Poissonnerie, Marseille Galerie Paradis, Marseille « Installations chromatiques » en duo avec l’artiste-plasticien Gilles Benistri, Distillerie Bologne, Baillif, Guadeloupe 2010 « Batarsité » Kisisa Kreol, Espace Djeli, Marseille « A vendre », Château de Servières Marseille OOA Ouverture des Ateliers d’Artistes, Marseille Galerie T&T Art Contemporain, dans le cadre du Prix Michel Rovelas, Basse-Terre, Guadeloupe Pool Art Fair Guadeloupe, Basse-Terre Guadeloupe 2009 « A vendre » Galerie Montgrand, galerie de l’ENSBAM, Château de Servières, Marseille « Wood, canevas, steel ( ?) » tactileBOSCH Gallery, Cardiff Pays de Galle « For them » Cuadro Fine Arts Gallery, Dubaï, Emirats Unis 2008 « Kimpwanza, esprit d’indépendance » en duo avec l’artiste-plasticien Gilles Benistri, Galerie des Grands Bains douches de la Plaine, Marseille « Correspondances » workshop réalisé entre Marseille et Alger,Algérie, Galerie Reddistrict/ Association Rivages, Marseille 55ème Salon de Charenton, Charenton-le-pont 2007 Installation «Talk show, gossips machine » Empreintes acoustiques, Collectif Atelier Rouge/ Point de Bascule, Marseille Installation « MONo » Cie MADDAÏ.mrs, Festival « POC » Marseille 7ème Salon d'art contemporain de Saint Laurent de Lolmie, Cahors Installation « MONo » Cie MADDAÏ.mrs, Festival « Caressez le Potager » Marseille Galerie Pascal Karp, Bruxelles, Belgique « Le salon des bannis » Hall des Antiquaires, Marseille « Ecritures mécaniques », Collectif Atelier Rouge, Nomad' café , Marseille « Garantie non- conforme » Musée International d’art naïf Anatole Jakovsky, Nice 54ème Salon de Charenton, Charenton-le-pont 2006 Biennale des jeunes créateurs de l'Afrique Subsaharienne et de la Diaspora, Musée de la mode, Marseille/Centre culturel George Sand, Vitrolles Performance « Squame » Collectif Atelier Rouge, Festival « POC » Afriki Djigui Theatri Marseille jpbART Gallery, Saint Tropez « Parcours d’artistes » Maison Pelgrims, Bruxelles, Belgique 2005 « A vendre » Galerie d’art contemporain du Château de Servières, Marseille 2002 Amnesty International, Galerie du Grand Théâtre, Angers La Brèche, Nice 2000 Amnesty International, Galerie du Grand Théâtre, Angers 1998 Amnesty International, Galerie du Grand Théâtre, Angers Salon international d’art contemporain, St Barthélemy d’Anjou 1997 Amnesty International, Galerie du Grand Théâtre, Angers Fresque, Espace Massena, Paris 1995 « Caraïb’expo » Maison des Associations, Créteil Collectif des Artistes du Val de Marne, Créteil 1994 Salon international d’art contemporain, St Barthélemy d’Anjou
Aide-Publication-Résidence-Achat 2021 Résidence Lycée Nelson Mandela, Nantes 2020 Acquisition Frac Paca Acquisition Ville de Grasse/ Artothèque Charles Nègre 2019 Partenariat avec La Collective pour l'aide aux arts visuels Ville de Marseille Soutien du Cabinet du Premier Ministre avec la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer 2019/2020 Résidence Ecole maternelle Clair Soleil, Planète Emergences Marseille 2018 Aide à la création, DRAC PACA Partenariat avec La Collective pour Carte Blanche Arts visuels Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur Publication Openingbook, Marseille Résidence Lycée Nelson Mandela, Centre Nosig, Nantes Résidence Ecole maternelle Clair Soleil, Planètes Emergences, Marseille 2009 Résidence à la tachtileBOSCH Gallery « Wood Canvas and steel » Cardiff, Pays de Galle 2007 Résidence à Alger avec Rivages « Correspondances » Fresques 2019 Ynov Campus, Aix en Provence Ecole maternelle Clair Soleil, Planètes Emergences « A l’échelle de la Ville » Marseille 2018 Lycée Nelson Mandela, Nantes Ecole maternelle Clair Soleil, Planètes Emergences « A l’échelle de la Ville » Marseille 2017 Cité Moulin du Mai, Arts et Développement/Logéo Méditerranée Marseille 2016 Collège Jean Moulin/ ARL2016 Galerie Passage de l’art Marseille 2015 Centre social La Castellane/ ARL2015 Galerie Passage de l’art Marseille
2009 tachileBOSCH Gallery Cardiff Pays de Galles Pool Art Fair, Basse-Terre Guadeloupe Vitrolles, Place Henry Dunant, Les Têtes de l’art Interventions en arts plastiques Depuis 2003 à ce jour, avec différentes structures entre autres : Marseille : Association La Collective, Arts et développement, Planètes Emergences, La Friche Belle de Mai, Lycée Nelson Mandela, Cie Alambic/Môm Sud Nantes : Centre Nosig/Lycée Nelson Mandela Paris : XL Airways/Freestyle Festival, Laptop, Cie Difékako/Festival Le Mois Kreyol Guadeloupe : MémorialActe Pointe-à-Pitre , Collège Richard Samue Gourbeyre, Pavillon du Tourisme Saint-Claude, Pensionnat Saint Paul de Bouillon Basse-Terre Commissariat d’expositions 2013 « Œuvres plastiques et écritures pour Césaire », dans le cadre du centenaire de la naissance d’Aimé Césaire, La Collective/Comité Mam’Ega. Bastide Saint Joseph, Mairie du 13/14, Marseille 2012 « Contemporaines » dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, LaCollective/Saffir galerie nomade, Studio de La Friche Belle de Mai, Marseille Diffusion tv-radio-internet-article 2020 «Exposition « It's Urgent » / Arles / Françoise Sémiramoth et Maryse Condé PAS LE TEMPS D’ATTENDRE de Roger Calmé ,Zo Mag', Juillet 2020 « C'est un homme, c'est un animal » de Roger Calmé, Zo Mag' , Avril 2020 « Françoise Sémiramoth, La mère était grande ouverte » article de Roger Calmé pour Amina magazine Février 2020 n°595 2019 « A livre ouvert » Novembre 2019 avec Françoise Donadieu, Radio Galère et Sabine Gamba animatrice Go met’, Mai 2019 pour le Printemps de l’art contemporain à Marseille, « Le Printemps de l’art contemporain à Marseille ou l’embarras du choix » de Dominique Villanueva 2017 97 Land Octobre 2017 « Françoise Sémiramoth et la thématique du genre ». 2013 Journal Zibeline, Mai 2013 « A la rencontre de Césaire » de Marie Godfrin-Guidicelli, Marseille JT du 12 Juin 2013, France Ô « Œuvres plastiques et écritures pour Césaire » Paris et Outre- mers 2012 Alternatif art.com, Février 2012, interview de Julie Perin pour l’exposition « Contemporaines » Paris Radio Galère, Mars 2012 dans le cadre de l’émission « 2 mo 4 pawol » pour l’exposition « Contemporaines », Marseille Radio Grenouille, Mars 2012, diffusion de la table ronde « Le rôle et la place de la femme dans l’art contemporain » à La Friche Belle de Mai, Marseille 2011 France Antilles, 26 Février 2011 « Installations chromatiques » article de Daniel Duclin, Guadeloupe Télérama.fr, Juillet 2011 « Faces » article de Gilles Rof, Marseille Radio Grenouille, 24 Octobre 2011 émission « Le Coton Club, A Fleur de peau » interview réalisée par Stéfan Galland Interview, Octobre 2011 Vidéo réalisée par Cpasdelacom, Rosemonde Pierre-Louis 2010 A Dire d’Elles, 11 Novembre 2010 « Françoise Sémiramoth au Festival de La Mangrove à Marseille » article de Sandrine Goldschmidt, Paris 2009 Magazine Amina, Février 2009 « Françoise Sémiramoth, peintre attention matières inflammables » article de Roger Calmé Emission Studio M, France Ô, 28 Mars 2009, animée par MarieJosée Alie Caraïbes-mamanthé.org, 11 Avril 2009 « Françoise Sémiramoth, artiste plasticienne interview réalisée par Mona Georgelin Interview, Avril 2009 Vidéo réalisée par Steven Elio Van Veel La Marseillaise, 9 Octobre 2009 « Promenade au cœur de l’art contemporain » article de Linda Be Biaf Marseille l’Hebdo, 20 Octobre 2009 « On aime aussi » article, agenda Arts visuel La Marseillaise, Novembre 2009, « La Ville part à la rencontre de la culture africaine »

Actualités

"Françoise Sémiramoth's painting geometries space and deepens its intensity through skillfully declined monochrome pigments. Its reading is rather direct, simple, quasi-instinctive, and like seeking to get rid of all the uselessness which too often encumbers contemporary painting. The bodies are sometimes knotted, welded, dispersed, resected, cut out in space to leave only a disturbing appearance where the painter's gaze confronts its own limits. The painting here erases the agreed benchmarks, expands the space, tracks down the slightest affectation by replacing it with a quest for the essential. The black used, although it would be better to say deployed, allows us to feel this underground vibration of spaces; it is like the base of the color from which gradually derive these great continents of bodies, treated in the manner of a geography of humans. The straight line, tangent to a curve, meets it in only one of its points ... ... The paintings are objects of the world, they have the same capacity to provoke in me this loss of consciousness which is the passage to a sharper and more certain awareness. I discovered in Françoise Sémiramoth's canvases the mystery that confuses me, and I write from them, as from objects of the world whose beauty fascinates, poems which, attempting to unveil the enigma, the complicate and deepen the secret, deepen it. In the same way that I meet at one point the world which is otherness to me but in which I nevertheless participate in this entire point, so I meet in creation the other Françoise at the exact point where we recognize femininity in ourselves. Or humanity, or pain, or revolt at the whim of whoever meets us. »F. Donadieu 1